18/09/2006

Le "petit" Grand-Duc

Un "petit" Grand-Duc.

Difficulté *****

     Cette dentelle est assez particulière par le fait qu'elle est tissée en fil noir mais également en un seul mouvement.

     Commencée par une patte, la dentelle est tissée sans arrêt ni reprises jusqu'à l'extrémité de l'autre patte. Le nombre de paires est conservé tout au long du travail. Que ce soit pour réalise les flancs du grand-duc ou sa tête, il y a exactement le même nombre de fils employés. Les flancs sont tissés en "point à la Vierge" qui est exécuté en demi passées (points ouverts) dont le graphisme suit les courbes du dessin et la taille des points varie en fonction de leur position dans le tracé.

     La partie centrale, le plastron est ajouté en toute fin du travail. Il est réalisé avec une variante du point à la Rose.

     Les yeux et le bec ont également été ajoutés en fin de travail.

     Cette dentelle d'une vingtaine de centimètres de haut a nécessité une trentaine d'heures de travail et elle est placée sur un miroir pour faire ressortir le tissage en fils noirs.

 

De la dentelle "Torchon"

De la dentelle Torchon.

Difficulté *****

 

     Voici une jolie dentelle tissée en "TORCHON".

     Non, ce n'est pas un gros mot, c'est une type de dentelle qui faisait partie du "TORCHON" qu'une jeune fille préparait en vue de son futur mariage. On a appelé, plus tard, cet ensemble de linges de maison le "TROUSSEAU" et le terme de "torchon" a reçu un sens un peu péjoratif en se limitant à une pièce de tissu qui sert à nettoyer le sol, les meubles ou la vaisselle.

     Cette dentelle, d'un graphisme classique a été réalisée en fils continus et en couleur où j'ai joué avec la position des fils pour lui donner son aspect particulier.

     Ce napperon fait une vingtaine de centimètres de diamètre. Les grands éléments sont tissés en demi passée (point ouvert) et en toilé (point fermé), le fond quant à lui est réalisé en point à la rose. Le niveau de difficultés est moyen.