23/03/2008

Toutankhamon

 

 

MasqueToutankamon

Cadre TTA - Extrait Livre des Morts - Pesée du coeur

Toutankhamon.

Difficulté ***** 

De tous temps, on a entendu parler de ce pharaon mytique qui est un des rares a avoir échappé aux pilleurs de tombes. De ce fait, il nous a laissé une trésor riche (en valeur pécuniaire) et précieux (du point de vue historique) pour les historiens.

Ces merveilles nous ont fait, et nous font encore rêver aux fastes qui devaient être courants à la cour de ces rois si particuliers.

Mais savez-vous qu'on a également retrouvé, dans des tombes de l'ancienne Egypte, il y a 4000 ans, des dentelles aux fuseaux ainsi que des fuseaux en tous points semblables à ceux que nous utilisons encore de nos jours.

Ce pharaon a toujours été un pole d'admiration pour mon épouse qui veut absolument tisser une dentelle ayant un rapport direct avec ce personnage de légende.

"Ce que femme veut ... Dieu le veut !" dit-on.

Je me suis donc mis au travail et, au départ du masque funéraire de ce roi, j'ai dessiné cette dentelle que mon épouse a tissé avec joie et entrain.

EmbarrasséNotre projet.

Si j'ai mis 3 mois pour développer le projet et dessiner le graphe de cette dentelle, mon épouse, elle, a mis 2700 heures pour réaliser le tissage complet de la dentelle. Cette pièce mesure 65 cm sur 60 cm.

Mais que représentent ces 2700 heures ? 

Deux années de travail à 4 à 5 heures par jour de tissage ! 

 Etant donné l'ampleur de la pièce, j'ai décidé de créer un cadre digne de la recevoir (... la dentelle, pas mon épouse !). Pour ce faire, je me suis inspiré d'une peinture extraite du "Livre des Morts" qui régit toute la procédure de l'enterrement du pharaon. Cette peinture, je l'ai reproduite ce-dessus. Je m'inspirerai fortement d'elle pour construite un cadre en 3D digne de ce pharaon, de cette dentelle. Le cadre fait 85 cm de haut et 75 cm de large pour un poids de 9,600 kilos. Il est construit en MDF sculpté, papier mâché et sculptures et moulages en plâtre appliquées. Le tout sera peint et doré.

Le moment est venu de vous montrer le résultat du travail acharné de mon épouse.

Mais pour commencer, je vous donne une petite idée de la taille de la pièce tissée.

Mémé et Toutankhamon 21102006 (1)
ToutAkhamon - Tissage visage - 13052007

 Là, c'est mon épouse juste avant de se lancer dans l'aventure puis après quelques mois de travail. On remarque sur la seconde image que le némes (la coiffe) est terminée ainsi que le plastron et la barbe. Il "reste" à mon épouse à tisser le visage du pharaon.

Le tissage a demandé un attention extrême. Pour commencer, il faut tisser le némes (la coiffe). Elle est composée d'un lacet d'une dizaine de millimètres de large qui se replie sans cesse sur lui-même pour entourer le visage.

Il est tissé en une seule pièce de 25 mètres de long ! 

Deux points de tissage sont utilisés alternativement : le fond mailin (appelé également croisement à six fils) tandis que l'autre est une adaptation personnelle du fond à la rose.

La barbe postiche est ensuit tissée en torchon. Il est nécessaire de la tisser maintenant car le plastron vient s'attacher sur le némes et sur elle. 

Il faut ensuite s'attaquer au plastron qui est composé de plusieurs lacets courbes de différentes couleurs. 

Les différents traits du visage sont tissés en lacet contour et le maquillage des yeux ainsi que les yeux sont en lacet.

Sur le némes, se trouve un couple d'animaux royaux sacrés : le cobra royal et le Vautour. Cet amblème est tissé séparément et est apposé sur la dentelle terminée. 

TTA terminé sur fond cadre - 11032008 (2) corrigé - projecteur

  Et voici

TOUTANKHAMON

dans toute sa splendeur

et celle de la merveille tissée

par les doigts de fée de mon épouse !

 Mais pour être complet, le masque doit encore posséder le couple d'animaux sacré qui ornent son front : le Cobra royal et la tête de Vautour. 

TTA terminé sur fond cadre - 11032008 (4)

 

Voilà le détail de ce tissage qui est posé sur le devant du masque.  

 Mais que serait une telle oeuvre sans un encadrement à la hauteur du travail de tissage. J'ai donc mis mon talent de bricoleur à la création d'une pièce unique pour laquelle j'ai étudié de nombreuses techniques de travail : la sculpture sur bois, l'utilisation du papier mâché en application directe puis en moulage, le moulage en latex et le coulage de pièces en plâtre, la peinture et la dorure.

Et le résultat de ces expériences ?

Le voici en quelques étapes.

1. La découpe du cadre de base et la réalisation des différents évidements qui recevront la vitre, la dentelle, le fond ausi que la suspension et les clés de fixation du fond du cadre.

Toutankhamon - le cadre - 12012008 (4)

 

2. La création des moules pour l'application du papier mâché. Ces éléments constitueront le socle et la partie inférieure du fronton du cadre final.

Cadre - Contre-moule pour fronton et socle - 25012008 (1)

 

3. Je remplis les moules avec le papier mâché.

04 - Remplissage moule du socle - 06022008 (1)

 

4. Pendant le séchage du papier mâché dans les deux moules, je procède à la création des colonnes qui seront les montants verticaux du cadre. Le papier mâché est appliqué directement sur le cadre de base par collage.

Cadre Toutankhamon - Les pilliers - 07022008 (1)
Cadre Toutankhamon - Les pilliers - 07022008 (3)

 

5. Une fois les colonnes terminées, je démoule les deux pièces en papier mâché coulées précédemment puis je les colle à leur place sur le cadre de base.

Les éléments collés et secs, je procède à une première couverture des éléments par un endui qui me permettra de fixer les dorures mais aussi de poncer les colonnes pour aténuer (mais surtout pas supprimer) les irrégularités avant peintures finales. J'ai décidé de conserver une certaine irrégularité dans les sculptures et moulages pour simuler "l'antiquité" de la pièce finale.

Ces irrégularités trancheront avec la perfection du tissage de la dentelle.

Cadre TTA - Peinture fond - 27022008 (1)
Cadre TTA - Avec les serpents - 28022008 (14)

 

6. Comme vous pouvez le voir sur l'image extraite du "Livre des Morts", le "baldaquin" dans lequel se trouve Pharaon est rehaussé d'une série de Cobras redressés portant sur leur tête le disque solaire Râ. Je vais donc maintenant m'atteler à la création de ces serpents.

Et je commence par la sculpture d'un serpend. cette sculpture en chêne fait 6.5 cm. de haut et 1 cm d'épaisseur.

Cadre TTA - Serpent Fronton__Vrs002 - 09022008 (3)

 

7. C'est maintenant au tour de la création de moules en latex sur base de cette sculpture. Je modifierai un peu la sculpture après la création de chaque moule en latex pour que, lors du coulage des pièces finales, il y ait des différences et que la régularité trop "moderne" soit brisée.

Je crée cinq moules différents que l'on voit ci-dessous dans leur support (traits brun clair) pour éviter leur déformation lors du coulage du plâtre (déjà réalisé ici).

Les serpents - Moulages - 26022008 (3)

 

8. Lorsque je termine le coulage de figurines en plâtre, j'ai sous la main 32 petits serpents comportant de légères différences entre eux.

Les serpents - Moulages - 26022008 (4)

 

9. Il faut placer ces figurine sur le cadre de base, en haut du cadre. Et pour rompre la régularité trop "moderne" à mon goût, je prends mes figurines au hasard dans le tas. On remarque bien les différences de tailles sur le photo ci-dessous.

Cadre TTA - Avec les serpents - 28022008 (15)

 

10. Voici la construction du cadre terminée. Et pour vous donner une petite idée de sa taille, nous voici encadés à notre tour !

Cadre TTA - Avec les serpents - 28022008 (10)
Cadre TTA - Avec les serpents - 28022008 (8)

 

11. Un délicat et long travail de peinture et de dorure viennent ensuite pour obtenir le résultat final que voici.

TTA dans son cadre - 20 - 30 Vert - Fond bleu - Projecteur - Basse résol

 TOUTANKHAMON

En tout, cette pièce aura demandé

un peu plus de

3000 heures de travail ! 

Mais quel plaisir, quelle réconpense pour nous deux lorsqu'on voit le regard ébahi des visiteurs face à cette réalisation. 

(Je détaille tout notre travail sur ce site spécialisé pour les artistes : http://sculpture.forumactif.com/le-nouveau-projet-f70/notre-projet-toutankhamon-t2220.htm#47567) 

03/02/2007

Un lézard

Lézard 01082005 (2)

 

Le lézard .

     Voici une sculpture de plus à mettre à mon actif. Elle, comme les précédentes, est réalisée en papier mâché. Le lézard, qui mesure une trentaine de centimètres de haut, est construit à partir de cinq lézards de différentes espèces.

     La réalisation de le sculpture est des plus classique. J'ai construit un tube en carton de section triangulaire pour l'armature du fuseau sur lequel le lézard prend appui. Sur cette armature une fois mise en position, j'ai collé des petites boulettes de papier mâché pour lui donner son volume et sa forme.

     Vient ensuite la réalisation du lézard. J'ai découpé dans un carton assez fort un bande correspondant à sa silhouette vue de côté et j'ai donné la forme du corps à cette silhouette. J'y ai accroché l'armature en carton également des pattes. Vient enfin le rembourrage de la bête toujours avec des petites boulettes de papier mâché.

     Lorsque les formes me conviennent, tant pour le fuseau que pour le lézard, je recouvre tous les éléments d'une feuille de papier de mouchoir en papier pour lisser la surface. La mise en couleur à la peinture acrylique et la pose des décorations pour le sol terminent l'oeuvre.

     Une bonne semaine de travail a été nécessaire à cause des temps de séchage entre les différentes étapes, mais le résultat est à la hauteur de mes envies.

Écrit par Atelier MGD. dans 03 - Mes sculptures | Commentaires (0) | Tags : papier, mache, animal, sculpture, lezard |  Facebook |

18/01/2007

Mon Coq Wallon

Mon Coq Wallon_Sculpture_12012006 (5)
Mon Coq Wallon_Sculpture_12012006 (8)

Rap'Coq.

ou

Le Coq Wallon à la Façon du Chef.

     Etant Wallon d'origine, et fier de l'être, je voulais sculpter, avec une touche certaine d'humour, un coq wallon.

     La technique du papier mâché que j'avais déjà expérimentée avec succès sur la dentellière et le dentellier s'est révélée idéale pour moi. Mais réaliser un coq, comme tout le monde ne me plaisait pas trop, j'ai donc essayé, tout en conservant sa forme (comme sur notre drapeau régional), j'ai "un peu" poussé la déco vers le médiéval, le rap. J'ai voulu également mélanger les styles tout en évitant des agressions visuelles désastreuses en gardant aux plumes des ailes et de la queue un aspect plus naturel, sans aucune transformation.

Mon Coq Wallon_Sculpture_12012006 (12)
Les plumes de la queue.

 

 

    Cette réalisation m'a demandé près de trois semaines de travail à cause surtout des délais de séchage du papier mâché. Si le séchage est trop rapide, des fissures apparaissent. Etant donné sa taille, il a fallu construire une armature métallique sur laquelle j'ai fixé du treilli à poule galvanisé (pour éviter le développement de taches de rouille au travers du papier mâché) quim'a permis d'ébauche sa silhouette. L'armature terminée, une couche de peinture antirouille puis la construction peut commencer. Le placement du papier mâché se déroule en deux ou trois étapes, une permière pour remplir les mailles du treilli (sans remplir complètement la forme !). Une fois séchée, je m'attèle à une seconde couche de papier mâché pour affiner les formes. Cette couche séchée, je peux fignoler la mise en forme aux endroits qui le demandent. Les plumes des ailes sont en fait des morceaux de cartons à bière (sous-bocs) que j'ai collés sur l'armature et la base en papier mâché. Une fine couche de mouchoirs en papier m'a permis d'adoucir les arêtes des cartons tout en laissant transparaître les reliefs.

Mon Coq Wallon_Sculpture_08122005 (12)
Mon Coq Wallon_Sculpture_08122005 (14)
Et ici, c'est mon épouse 

     Il fait maintenant une bonne trentaine de centimètres de haut et pèse de 3,5 Kg (sec) à plus de 5 kilos (mouillé ==> d'où la nécessité de l'armature métallique !). Après une bonne période de séchage lent (environ 2 jours pour éviter les fissures), je peux me mettre à la peinture et aux décorations de mon "personnage". Pour ce faire, tous les coups seront permis : j'utilise des graines de tapioca pour le singlet, de la chapelure pour le logo sur le singlet, des lettres en vermicel pour les tatouages des bras, des pâtes et des perles pour les bijoux et la ceinture, de la ficelle de sissal pour les pattes et de la peinture acrylique.

Mon Coq Wallon_Sculpture_12012006 (4)
 
Mon Coq Wallon_Sculpture_12012006 (14)
Oh le joli poitrail !
 
Mon Coq Wallon_Sculpture_12012006 (18)
La papatte.

Mon Coq Wallon_Sculpture_12012006 (21)
 J'ai un coiffeur extra dans le vent !
 

     M'inspirant du costume de la comédienne qui joue dans la série américaine NSCI, j'ai placé un tatouage en forme de toile d'araignée dans le cou de mon coq en je l'ai afublé d'un collier imitation cuir avec des aspérités métalliques (le collier en une bande d'éponge alors que les aspérités sont des têtes de coton-tiges, vous savez, ceux que vous utilisez pour vous nettoyer les oreilles !).

     La touche finale : la crête du coq a été "retraillée" pour imiter les coiffures de certains rapeurs et je lui ai ajouté quelques piercings pour faire joli. Il ne lui manque plus que la parole ! ... mais cela est une autre histoire.

 

Écrit par Atelier MGD. dans 03 - Mes sculptures | Commentaires (0) | Tags : papier, mache, rap, sculpture, coq, wallon |  Facebook |

26/12/2006

Le Dentellier

Dentellier 01082005 (1)

Dentellier 01082005
Dentellier 01082005 (4)

      Dans la foulée de la dentellière, j'ai créé ensuite un dentellier. Il fallait bien puisque nous sommes deux à réaliser ces dentelles exposées dans ce blog !

     Sur le même principe de travail : armature en carton recouvert de boulettes de papier essuie-tout mouillé avec un mélande à 50% de colle vinylique blanche (colle à bois).

    La finition est réalisée avec des mouchoirs en papier collés avec le même mélange d'eau et de colle puis, une fois bien séché, il est colorié avec de la peinture acrylique.

     L'emploi de colle vinylique blanche s'impose car elle devient transparente lorsqu'elle sèche et accepte la peinture sans aucun problème. Il est également possible de revenir plusieurs fois sur le même travail, même après séchage, sans voir les nouvelles parties se décoller par la suite. Et peut-être ce qui est important, elle rend la pièce étanche à l'eau.

     Cette pièce d'une vingtaine de centimètres de haut a également été réalisée en une semaine (temps de séchage entre les étapes impose).

Écrit par Atelier MGD. dans 03 - Mes sculptures | Commentaires (1) | Tags : dentellier, papier, mache |  Facebook |

La Dentellière

 

Dentellière 01082005 (2)
Dentellière 01082005 (1)
Dentellière 01082005 (8)

     Voici ma première création en PAPIER MACHE. Cette sculpture d'une vingtaine de centimètres de haut est réalisée entièrement en papier mâché et en carton. Désirant faire une surprise à mon épouse (qui tisse ces merveilleuses dentelles dont je fais l'étallage dans ce blog), j'ai souhaité créer un personnage représentant une dentellière au travail.

     Pour parvenir à ce résultat, point de grande prouesse technique. Deux boites de carton (boites de médicaments) servent d'armature de soutien au personnage tandisque le socle, le pied du carreau (coussin) et le carreau lui-même sont fait en carton fort (Boite ayant contenu des boites de conserves).

     Une fois les armatures en place, il suffit de les recouvrir de petites boulettes de papier esuuie-tout mouillées avec un mélange à 50% d'eau et de colle de menuisier (colle vinylique blanche).

     Lorsque la silhouette du personnage donne satisfaction, j'ai laissé sécher le tout deux jours puis j'ai posé une mince pellicule de papier souple et fin (mouchoirs en papier) pour lisser les formes.

     Un dernier séchage de deux jours puis c'est le moment de décorer le sujet à la peinture acrylique. Quelques cure-dents m'ont été nécessaires pour réaliser les fuseaux et la dentelle qui est sur le carreau (coussin) ainsi que le tablier de la dentellière sont de véritables dentelles aux fuseaux.

     Il m'a fallu une bonne semaine de travail pour terminer la pièce, mais pour un coup d'essai, ce fut un coup de maître ! non ?Cool

Écrit par Atelier MGD. dans 03 - Mes sculptures | Commentaires (3) | Tags : dentelliere, papier, mache |  Facebook |