18/09/2006

Le "petit" Grand-Duc

Un "petit" Grand-Duc.

Difficulté *****

     Cette dentelle est assez particulière par le fait qu'elle est tissée en fil noir mais également en un seul mouvement.

     Commencée par une patte, la dentelle est tissée sans arrêt ni reprises jusqu'à l'extrémité de l'autre patte. Le nombre de paires est conservé tout au long du travail. Que ce soit pour réalise les flancs du grand-duc ou sa tête, il y a exactement le même nombre de fils employés. Les flancs sont tissés en "point à la Vierge" qui est exécuté en demi passées (points ouverts) dont le graphisme suit les courbes du dessin et la taille des points varie en fonction de leur position dans le tracé.

     La partie centrale, le plastron est ajouté en toute fin du travail. Il est réalisé avec une variante du point à la Rose.

     Les yeux et le bec ont également été ajoutés en fin de travail.

     Cette dentelle d'une vingtaine de centimètres de haut a nécessité une trentaine d'heures de travail et elle est placée sur un miroir pour faire ressortir le tissage en fils noirs.

 

La Colombe Sacrée

La Colombe sacrée.

Difficulté *****

 

     Voici encore une dentelle qui m'a été commandée pour une naissance. Pour réaliser le graphe (le patron de tissage de cette pièce), je me suis inspiré de Horta et des décors typiquements Art Nouveau.

     Il y a peu de difficultés importantes dans ce travail qui a nécessité une soixantaine d'heures de travail pour son tissage. La simplification et la stylisation du graphisme sont typiques du style de Horta et leur transposition en dentelle n'a pas posé de grande difficulté. En général, le style Art Nouveau se prète particulièrement bien à la dentelle et mon épouse et moi-même aimons bien ce genre de graphisme.

Écrit par Atelier MGD. dans 02 - Nos dentelles | Commentaires (0) | Tags : beb, colombe, horta, art nouveau, oiseau, main, naissance |  Facebook |

Une Cigogne

La Cigogne.

Difficulté ***** 

     Cette jolie dentelle d'une quinzaine de centimètres de haut m'a été commandée pour une naissance.

     Nécessitant très peu de fuseaux pour son tissage, elle est réalisée d'un seul tenant sans ajout ni retrait de paires. Tout au plus, certaines paires sont "mises en attente" ou "déviées momentannément" dans une autre direction avant de rejoindre le rang.
 
     Cette technique de tissage m'a été instruite par une dentellière tchèque qui organisait un stage à Bruxelles.
 
     Une quarantaine d'heures est nécessaire à sa réalisation et si son tissage ne présente pas de grande difficulté, la réalisation du patron de tissage (le graphe) a demandé une attention toute particulière car son approche est totalement différente des dentelles classiques.

Écrit par Atelier MGD. dans 02 - Nos dentelles | Commentaires (0) | Tags : cigogne, tcheque, naissance, bebe, oiseau |  Facebook |

Mon Premier Bonzaï

Mon premier Bonzaï.

Difficulté : *****

     Le tissage de ce bonzaï est relativement facile à effectuer. Il fait 25 centimètres de haut pour 20 centimètres de large environ. Une semaine de travail a été nécessaire à sa réalisation.

     Le dessin a été fait d'après nature et j'ai essayé de conserver l'impression de 3D dans le vase. Pour son tissage, la feuillage a été réalisé en premier lieu en un tissage très large et très aéré (en demi passée) pour éviter d'alourdir le résultat et pour permettre d'apercevoir le tronc et les branches au travers du feuillage.

     Ensuite, le pot puis le tronc et les branches ont été tissés et accrochés, aux contact de leurs lisières avec celles du feuillage.

Écrit par Atelier MGD. dans 02 - Nos dentelles | Commentaires (0) | Tags : bonzai, demi passee, 3d, arbre, vegetaux |  Facebook |

Ma Belle Inconnue

Ma belle Inconnue.

Difficulté : *****

 

     Ma Belle Inconnue est une dentelle aux fuseaux également. Elle représente le visage (très simplifié : en gris dans la dentelle) d'une femme dont les cheveux volent au vent. Et même si d'aucun y ont vu un feu de camps, un volier et même une pieuvre, pour moi, elle reste "Ma belle Inconnue".

     Pour cette réalisation, près de 800 heures de travail ont été nécessaire pour son tissage et l'emploi de 400 fuseaux simultanément a été imposé par la largeur des mèches de cheveux. Les dégradés de couleur sont réalisés à partir du mélange de fils de différentes couleurs.

     Il n'y a, au maximun 3 couleurs différentes de fils utilisées en même temps dans une zone. Pour les mèches extérieures, j'ai utilisé de l'orange, du brun et du jaune tandis que pour les deux mèches rouges, j'ai utilisé du rouge, du jaune et du brun. Pour réussir un tel dégradé, j'ai dû tisser, démonter et recommencer de nombreuses fois pour atteindre le résultat escompté. En tout, j'ai probablement tissé trois fois ma Belle Inconnue, mais le résultat en vaut vraiment la chandelle.

     Elle a comme dimension ± 20 centimètres de haut et ± 28 centimètres de large.

De la dentelle "Torchon"

De la dentelle Torchon.

Difficulté *****

 

     Voici une jolie dentelle tissée en "TORCHON".

     Non, ce n'est pas un gros mot, c'est une type de dentelle qui faisait partie du "TORCHON" qu'une jeune fille préparait en vue de son futur mariage. On a appelé, plus tard, cet ensemble de linges de maison le "TROUSSEAU" et le terme de "torchon" a reçu un sens un peu péjoratif en se limitant à une pièce de tissu qui sert à nettoyer le sol, les meubles ou la vaisselle.

     Cette dentelle, d'un graphisme classique a été réalisée en fils continus et en couleur où j'ai joué avec la position des fils pour lui donner son aspect particulier.

     Ce napperon fait une vingtaine de centimètres de diamètre. Les grands éléments sont tissés en demi passée (point ouvert) et en toilé (point fermé), le fond quant à lui est réalisé en point à la rose. Le niveau de difficultés est moyen.