03/02/2010

Op-Art en dentelles.

FA260 - Op Art - Marie-Christine - 01122009 (002)

FA260 - Op Art - Marie-Christine - 10082009 (2)

FA260 - Op Art - Marie-Christine - PtVierge -  01122009 (004)

FA260 - Op Art - Marie-Christine - 01122009 (001)

 

Op-Art - Le retour !

Difficulté : *****

Qui se souvient encore de la période Op-Art du millieu du siècle dernier ? De très noombreux artistes avaient plongé dans ce monde surréaliste où les quadrillages devenaient courbes et les contraste de couleurs agressifs.

C'est donc sur base de ces créations rétros que j'ai dessiné quelques cartons pour la dentelle. Une de mes élèves avait souhaité réaliser ce genre de créations. Et si, dans un premier temps, le travail du tissage suivait les courbes directrices déformant un réseau classique, une autre expérience a été tentée avec un réseau au point à la Vierge (Fond Mariage pour la France, je pense.).

Il a été curieux de constaté que ces réalisations donnent des impressions différentes en fonction du côté du carré qui se trouve vers le spectateur. En effet, il y a un côté où l'impression de relief, de sphéricité est le plus apparent. Cela est probablement dû aux fils brillants métallisés utilisés mais également à l'interprétation que fait notre cerveau des lignes directrices qui existent dans le tissage final et nous fait voir la réalité sous un aspect un peu différent.

En tout cas, bravo à la dentellière qui a réalisé ces petites pièces d'une dizaine de centimètres de côté. Ce tissage a demandé une attention très soutenue et a nécessité, parfois, de laborieux démontages pour corriger l'une ou l'autre faute qui n'apparaît qu'après avoir tissé deux ou trois rangs.

Mais que ce soit la dentellière qui a tissé ces pièces ou moi qui les ai dessinées, nous avons vraiment apprécié la gageure et avons mis un point d'honneur à réussir notre pari. Ces pièces vont normalement servir à décorer un patchwork réunissant ainsi deux sortes de travaux manuels où précision, finesse et originalité se trouvent réunies.

26/11/2009

De la dentelle "sauvage"

Abstrait - Dentelle sauvage - Marie-Christine - 02032009 (5)

 

De la dentelle abstraite

du "Op-Art".

Difficulté : *****

Dans ce montage photo, voici trois approches un peu particulières de la dentelle aux fuseaux. Dans ces pièces, la dentellière a abordé, pour la première fois, ce qu'on appelle "la dentele sauvage". Ce type de dentelle est caractérisé par le fait que l'on travaille sans graphe précis. Un simple croquis, une simple image sert de base et de repères au travail. Des épingles sont toutes fois placées pour soutenir le travail en cours. Selon les envies de la dentellière, les fils se déplacent dans tous les sens, comme le tissage d'ailleurs. Puis, ayant revu un dessin "Op-Art" des années 1950, elle a souhaité réaliser plusieurs dentelles s'inspirant de ce type d'ornements qui a fait fureur à cette époque.

Les trois longs rubans (en réalité, ils font moins d'un centimètre de large) ainsi que la dentelle carrée en haut, à gauche, sont réalisés selon cette technique. Il n'y a peut-être pas de quoi s'extasier sur les difficultés que renferment ces deux travaux, mais c'est un tout premier essais, pour voir comment on peut aborder ce genre de travail et comment on peut mlanipuler ses fuseaux autrement.

La pièce carrée, en bas, à droite, d'une dizaine de centimètres de côté est tissée selon un dessin que j'ai fait dans le style "Op-Art" (Art optique) du début du siècle passé. Ici, ce premier travail est précis et rigoureux et, chose curieuse, lorsqu'on fait tourner cette dentelle réalisée en fils métallisés, l'effet de sphérisation apparaît plus fort selon certains angles de vue et il disparaît selon d'autres angles de vue. L'éclairage de la pièce a son importance et joue sur cet effet de sphère. D'autres pièces sont en cours de réalisation et se retrouveront ici un peu plus tard.

C'est un petit travail de recherche qui a apporté bien du plaisir à la dentellière qui a réalisé ces pièces.

Bravo à la dentellière qui n'hésite pas à se remettre en question de temps à autres pour tenter de sortir un peu des sentiers battus.

Écrit par Atelier MGD. dans 02 - Nos dentelles | Commentaires (1) | Tags : sauvage, op-art, dentelle sauvage |  Facebook |

Toutankhamon - Version 2.

Toutankhamon Josiane - Neupré 14112009 (002)

 

 

Toutankhamon - Version 2.

Difficulté : *****

Après avoir terminé ma première version de Toutankhamon, une amie m'a demandé de lui dessiner une version un peu édulcorée, surtout du point de vue de la taille de l'ensemble. C'est à la demande d'un de ses petits-enfants qu'elle veut tisser un Toutankhamon en couleur.

Je me suis donc attelé à la tâche et j'ai commis cette pièce qui a une taille A4 (Environ 21 cm * 19 cm. La dentellière a utulisé des fils métallisés pour son travail, le résultat est très surprenant et original.

Il y a peu de difficultés majeures dans cette réalisation si ce n'est le tissage du nemes (la coiffe du Pharaon). J'ai suggéré de ne pas attacher les paires de fils pendantes à la lisière mais de les laisser dépasser pour ensuite les tailler et créer ainsi une sorte d'auréole autour de la figure du monarque.Ces paires pendantes sont toute fois maintenues en place par une double lisière tissée, mais il n'y a pas de noeuds de finition. Cette pièce est prévue pour être placée dans un cadre et donc la possibilité de déplacer certains fils ne pose pas de problème.

La dentellière a mis pas loin de 200 heures pour terminer cette pièce toute en éclats, reflets et dorures. Les fils sont des fils DMC "métallisés" du diverses couleurs.

Que de plaisirs lors de la réalisation de cette magnifique pièce et surtout quelle a été la joie du petit-fils lorsqu'il a (enfin, dirons-nous) reçu cette dentelle qu'il attendait depuis de longs mois.

Bravo pour ce travail où la dentellière a mis tout son talent et son plaisir d'offrir.

Écrit par Atelier MGD. dans 02 - Nos dentelles | Commentaires (0) | Tags : toutankhamon, pharaon, nemes |  Facebook |

25/05/2009

Un coussin de mariage particulier.

Poupées Mariage Terminées avec Guy - 07042009 (02)

Poupées Mariage Terminées - 07042009 (08)

Poupées Mariage Terminées avec Mémé - 07042009 (01)

 

Poupées de mariage.

Difficulté : *****

Il fut un temps où une de mes filles voulait se marier. Mon épouse et moi-même avons saisi cette merveilleuse occasion pour réaliser une chose exceptionnelle à leur intention et dans le cadre de la réalisation du fameux et traditionnel coussin de mariage qui sert à présenter les alliances aux jeunes époux.

Comme à mon habitude, et pour ne jamais faire comme tout le monde, je me suis mis en quête d'une idée originale. Nous en avons très longuement discuté, mon épouse et moi-même et quand l'inspiration s'est faite en moi, j'ai conçu et réalisé cette petite merveille (en toute modestie) que je présente ici.

Pour réaliser une telle pièce, pas loin d'un millier d'heures de travail ont été nécessaires à sa réalisation car il n'y a pas que la dentelle qui a été créée de toute pièce par nous deux. J'ai également mis à contribution mes talents de sculpteur pour produire les deux poupées que nous avons habillées par la suite.

Sculpter les poupées, trouver un forme originale pour les têtes et créer les mains, le tout, dans un ensemble jeune, élégant et gracieux exprimant toute la poésie d'un couple de jeunes mariés tout à leur bonheur. Telle fut la gageure : innovation, originalité, expressivité, le tout enveloppé dans le doux cocon soyeux d'une dentelle fine et originale.

La création de la sculpture de base, celle des deux poupées m'a demandé de nombreux essais avant d'arriver à la réalisation finale exécutée en papier mâché, pour les corps, et en bois sculptés pour les mains et les têtes directement inspirées des personnages manga si chers aux jeunes actuellement.

Les poupées terminées, nous nous sommes attalés au tissage des quinze différentes dentelles qui composent les costumes :

  • La robe de la mariée (en un seul tenant)
  • La veste de la mariée (en deux parties)
  • Les manches de la veste (chacune en une seule pièce)
  • La traîne (en une seule pièce)
  • La colerette (en Duchesse de Bruxelles)
  • Les deux manchettes (en Duchesse de Bruxelles)
  • Le pantalon du marié (en deux parties)
  • La veste du marié (en une seule pièce)
  • Les manches de la veste (chacune en une seule pièce)
  • L'écharpe du marié (en torchon)

Chaque pièce d'habillement a été conçue, dessinée, ajustée par mes soins; puis chaqcun de mes patrons a été tissée sur mesure avant que la pièce de dentelle terminée soit cousue sur les poupées. Les costumes sont assemblés sur les poupées à cause de l'absence de mobilité des membres et du fait que les pieds des poupées sont fixés solidement sur le socle.

Les habits ont été réalisés en différentes sortes de dentelles : du torchon, de la Duchesse de Bruxelles, et d'autres motifs empruntés à diverses techniques dentellières.

Pour réaliser ces merveilleuses pièces, nous avons utilisé des fils de "lin belge" (les fils de couleur) achetés à un marché pour les dentellières qui se déroulait dernièrement à Gembloux.Ces fils sont très difficles à travailler pour de nombreuses raisons : ils ne sont pas torsadés dans le même sens, leur toursade est irrégulière provoquant des surépaisseurs le long du fil, les fils n'ont pas la même taille d'une couleur à l'autre, leur torsade est très légère, peu serrée, provoquant un effilochage subit au moindre effort de traction un rien trop généreux.

Pour ajouter des décors à ces tissages, nous avons employé des fils à tricoter un peu particuliers composés d'éléments colorés et de matières différentes.

La colerette, les poignets de la mariée ainsi que l'écharpe du marié sont tissés en fil de coton d'Egypte blanc brillant de 170.

Mais quand on voit le résultat, le bon millier d'heures qu'a nécessité cette réalisation ne sont rien par rapport au résultat.

Il me reste encore le capot de protection à réaliser. Ce capot n'est, bien entendu pas utilisé lors du mariage - il faut bien que les mariés puissent prendre leurs alliances -et est conçu pour permettre d'admirer les poupées terminées tout en les préservant des poussières.

La hauteur toutale des pièces : environ trente-cinq centimètres et le socle fait environ vingt centimètres sur trente-cinq. Le tout pèse environ trois kilos sans le socle.

Et même si le mariage n'aura malheureusement pas lieu, nous ne regrettons absolument pas, mon épouse et moi-même, de nous être lancés corps et âme dans cette création originale et somme toute exceptionnelle.

24/04/2009

Duo d'oiseaux

Duo d-Oiseaux -A3 - Mémé - 08042009 - Basse résolCouple d oiseaux - Anne-Marie - 15012008a

Duo d-oiseaux - Terminé - Neupré - 08042009 Petits - Blancs - Basse résol

Duo d-Oiseaux - Terminé - Neupré - 06042008 (09)

 

Duo d'oiseaux

Difficulté *****

Voici une jolie dentelle toute en finesse et en élégance. Un couple d'oiseaux très stylisés virevoltent autour d'une branche d'un arbre imaginaire constellé d'étoiles.

Cette pièce, créée par votre serviteur, a été tissée en trois tailles différentes. Dans un premier temps, une dentelle a été exécutée en format A4 (21 cm * 30 cm environ) (Deuxième image depuis la gauche). Puis mon épouse m'a demandé de lui créer un patron au format A3 (30 cm * 40 cm). Ce que je lui ai fait et elle s'est empressée de tisser le dentelle en fils de coton DMC 80 de couleur (Première image à gauche). Deux semaines de travail ont été nécessaire pour terminer cette pièce.

Pendant que mon épouse tissait sa dentelle, j'en ai profité pour tracer un graphe tout petit de cette dentelle. Réduite à 10 cm * 11 cm environ, mon travail de tissage a nécessité des fils très fins : du coton d'Egypte de 170/2 ! (Deux photos de droite) J'ai travaillé avec du matériel pour la Duchesse de Bruxelle. La finesse des fils est telle que si on les "regarde un peu de travers", ils se cassent. Et pour ne pas faire comme mon épouse Innocent, j'ai inversé le graphe. Ce n'est donc pas une erreur si vous avez constaté que les deux pièces sont contraires.

Malheureusement, mon épouse ne sait pas travailler avec de tels fils. Sa vue ne lui permet plus de voir des fils plus fins que du 100/2 en coton.

Chacun de nous deux, mon épouse et moi-même aveons travaillé deux bonnes semaines sur ces pièces, chacun de notre côté de la table Rigolant. Pour tracer cette pièce, je me suis inspiré du travail de dentellières Tchèques qui dessinent de jolies dentelles qui se superposent sans interruption. En effet, chaque oiseau est réalisé d'une seule pièce ainsi que la branche qui va depuis son extrémité la plus large jusqu'au fruit ouvert que picore un des oiseaux. Chaque groupe d'étoiles est également tissé en une seule fois.

Pour le tissage de ma petite pièce blanche, les yeux sont mis à rude épreuve pour repérer ses fils en cours de tissage. Pour donner une idée de la taille de la pièce, je l'ai photographiée sur ma main.

Mignon, n'est-ce pas ?

04/04/2009

Fleur de Lys

FA117_Fleur de Lys Magas

Fleur de lys 01.

Difficulté : *****

Cette pièce est inpirée du fleuri de Bruges. La dentelle a été tissée par mon épouse au cours d'une de nos nombreux stages de dentelles que nous avons suivis depuis que nous nous passionnons pour cet art textile.

Il est une représentation de la fleur de Lys, emblème de la Royauté française.

Cette pièce est, à notre avis, un peu "lourde". La fleur de Lys y est trop présente et la densité du fond noie un peu le motif principal. Mais cela n'empêche pas d'admirer la relative complexité du réseau qui entoure le fleur de lys.

Une septantaine d'heures a été nécessaire pour terminer ce travail en fil de coton d'Égypte blanc de 80/2.

Écrit par Atelier MGD. dans 02 - Nos dentelles | Commentaires (0) | Tags : lys, fleur, fleuri, bruges |  Facebook |

Abstration 06052008

Abstrait - Marie-Christine - 06052008 complet__Vrs002 - Basse Résol

 

Abstraction 06052008.

Difficulté : *****

Cette pièce abstraite est tissée en fils de coton à broder machine DMC 80. D'un format approchant les 35 cm sur 25 cm, elle a été réalisée en une centaine d'heures.

Cette dentelle est composée de trois éléments distincts qui sont imbriqués pour ne former, au final, qu'une seule pièce.

La partie centrale est en torchon et ne contient pas de grosses difficultés si ce n'est la nombre impressionnant de fuseaux nécessaires au tissage. Mais cela, c'est le lot de toutes les dentelles en torchon.

Entourant le cercle central, il y a une bade irrégulière de couleur jaune-orange. Le pourtour de cette zone a été tissé en premier. C'est un simple lacet de couleur grenat. Ensuite, entre ce lacet aux angles carrés et le cercle central, la dentellière a tissé un remplissage composé de deux quadrillages qui s'entrecroisent à 45 degrés.

La troisème partie est le cône qui sort du centre en s'évasant. Lui aussi, tissé en dentelle torchon et point à la Vierge terminé par des franges provenant des paires de fils pendantes qui ont été laisée flottantes en fin de travail.

La dentellière qui a réalisé ce travail a pris un plaisir certain à mélanger matières et couleurs pour réaliser ce joli travail.

 

Écrit par Atelier MGD. dans 02 - Nos dentelles | Commentaires (0) | Tags : abstrait, torchon, coton, couleurs, matieres |  Facebook |