04/06/2012

Un couple de dentelliers fous !

Qui sommes-nous ?

Des passionnés !

 Des fous de dentelle !

     Et bien, nous voilà. A gauche sur la photo, c'est mon épouse, Marie-Madeleine et à droite, et bien c'est moi, Guy.

     Cela fait déjà de nombreuses années que nous tissons la dentelle aux fuseaux. C'est un travail relativement aisé, mais il faut être vraiment motivé pour le faire. En effet, il n'est pas rare de travailler 600, voire 1000 heures sur une seule dentelle !!

     Le record actuel de durée de tissage pour une dentelle faite par mon épouse est de près de 3000 heures - vous avez bien lu : trois milles heures - pour tisser Toutankhamon !

     Ce n'est pas un hobby qui demande beaucoup d'investissements financiers en matériel pour pouvoir se débrouiller correctement. 150 euros suffisent pour avoir la possibilité de travailler.

     Au fure et à mesure de l'accumulation de nos compétances, nous avons acquis quelque matériel supplémentaire, mais nous n'avons pas dépassé les 300 euros au bout de 10 ans de passion.

     Il est utopique de croire que l'on peut commencer en se servant uniquement de livres vendus dans le commerce, même spécialisé.

Surpris LES LIVRES NE CORRIGENT PAS VOS FAUTES ! En pleurs

 

     Nous avons étudié diverses techniques de dentelle dans de nombreux ateliers en Belgique : Bruges, Bruxelles, Gand, Avers, Maline, Binche, Marche, entre autres. Mais la passion est toujours là et, avec le temps et les connaissances, j'ai commencé à créer mes propres dessins de dentelles que nous tissons avec ravissement.

     Etant donnée la somme de travail que demande le tissage d'une seule dentelle, il est utopique d'espérer rentabiliser son travail (comme tout travail artisanal, d'ailleurs). Si la vente d'une dentelle est un fait rare, mon épouse et moi-même refusons de tisser des dentelles "commerciales", faites en gros fils, rapidement. Nous avons choisi de travailler les fils fins, et même parfois très fins (plus fins que des cheveux !).

     Nous avons choisi délibérément la finesse du travail, la délicatesse plutôt que la rentabilité et la grossièreté du travail ! Et comme notre passion nous emporte toujours plus loin, nos pièces sont rarement petites. Nous avons eu, il y a quelques temps, plusieurs demande de la part de personnes qui souhaitent apprendre le tissage comme nous le faisons, c'est pourquoi nous avons mis sur pied un atelier d'apprentissage du tissage de la dentelle contemporaine aux fuseaux.

Pourquoi une dentelle contemporaine ?

     Tout simplement parce que nous ne respectons pas les canons des dentelles dites classiques comme, par exemple, le fleuri de Bruges, la dentelle de Marche ou la duchesse de Bruxelles.

     Et même si nous avons appris ces techniques classiques, que nous apprécions également, nous avons préféré nous éloigner un peu des sentiers battus et nous diriger vers des créations plus "libres". Dans nos créations, nous plaçons des éléments qui viennent d' plusieurs autres dentelles, nous employons des fils autres que de lin, de soie ou de coton. Nous avons utilisé la ficelle à paquet, le chanvre, des fils à tricoter, des fils métalliques comme l'or, l'argent, le laiton, mais nous avons employé également le raffia, le fils à scoubidou voire de la canne d'osier !

Dans les écoles ?

     Nous réalisons également des stages d'initiation au tissage de la dentelle dans des écoles. Nous agissons à la demande de la direction et des comités de parents dans le cadre d'activités qui doivent être organisées dans les écoles pendant les garderies. Nous rencontrons à chaque fois un très vif succès auprès des enfants qui mettent toujours un point d'honneur à terminer le travail que nous leur proposons.

     Bientôt, je commencerai à placer dans mon blog des descriptions de nos réalisations avec photos et techniques de réalisation. Nous proposerons à la vente certains de nos patrons avec les explications nécessaire à leur réalisation dans un dossier tel que celui que je remets à mes élèves pour leur travail.

A bientôt et merci pour vos visites, vos avis.

Pour nous joindre par e-mail, cliquez sur "Me contacter",

là-haut, à droite, sous le compteur de vistes.

Guy et Marie-Madeleine.

Écrit par Atelier MGD. dans 00 - Général | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.