19/09/2006

Tropiques

 

Difficulté *****

 

     Nous voici maintenant dans ma période japonnisante. Au départ d'une estampe japonnaise, j'ai réalisé cette dentelle que mon épouse a tissé avec ravissement. Elle adore ce genre de travail. Même si elle est borgne, elle parvient à tisser la dentelle sans gros problème. Un bon éclairage et des fils pas trop fins (pour qu'elle puisse les voir !) et plein de couleurs, et on ne la tient plus. Elle travaille tous les jours, 3 ou 4 heures, l'après-midi, sur ses dentelles.

     Dans cette pièce, ce sont de très nombreux petits éléments qui ont été tissés séparément pour composer, au final, cette merveilleuse pièce. La brillance dans le tissage est donnée par ce fil particulier venu de Croatie et composé d'un fin ruban en kevlar entourant quelques fins fils de nylon. De nombreux coloris sont disponibles mais son travail nécessite doigté et délicatesse tant il est fragile.

     Cette dentelle terminée fait 30 centimètres de long et 20 centimètres de haut et ce ne sont pas moins de 250 heures de travails qui ont été nécessaires pour la réaliser ... sans compter le travail d'adaptation du graphe.

     Mon épouse est une fervente adepte de pièces de taille importante avec beaucoup de couleur et de brillance. Ici, elle a été gâtée, je crois.

Écrit par Atelier MGD. dans 02 - Nos dentelles | Commentaires (3) | Tags : estampe, japonnais, oiseau, fleurs, nature, couleurs |  Facebook |

Duchesse de Bruges

Duchesse de Bruges.

Difficulté *****

 

     Cette jolie pièce d'une diamètre de 18 centimètres est réalisée en Duchesse de Bruges. Ce type de tissage est très délicat et l'emploi de fils fins ajoute à la délicatesse et à la beauté du travail terminé.

     Contrairement au fleuri de Bruges qui est une dentelle "utilitaire" et "commerciale" réalisée avec du fils relativement gros (pour résister à un usage intensif), la duchesse de Bruges a été développée pour ajouter du luxe à la renommée de la ville et pour tenter de concurrencer, à l'époque de gloire de la dentelle au fuseau, les autres villes comme Binches, Malines, Bruxelles et bien d'autres qui créaient de très jolies, très fines ... et très très chères dentelles d'apparat. Plus tard, cette technique sera "exportée" à Bruxelles par des dentellières qui affineront encore le tracé et porteront ce type de dentelle vers les sommets du luxe : la Duchesse de Bruxelles (Le voil de mariage de la famille royale belges est réalisé en Duchesse de Bruxelles).

 

 

 

     Nous avons ici la même pièce mais qui a été réalisée en fils un peu plus fin que la précédante par une de mes élèves. C'est elle qui a insisté pour pouvoir tenter ce travail tout en finesse. Le diamètre de la pièce est ici, d'une quinzaine de centimètres seulement, mais le travail est identique au précédant. Deux semaines de travail ont été nécessaires pour sa réalisation.

     Patience et longueur de temps font plus que haine et que rage ...

Le pècheur

Le pêcheur.

Difficulté *****

 

      Pour l'anniversaire de son mari, une de mes élèves m'a demandé de lui dessiner cette dentelle ... comment ? ...

     Mais oui, son mari est un pècheur acharné ... Vous le connaissez ?

     Cette dentelle est d'un abord assez complexe et ce n'est pas une débutante qui pourra l'exécuter. Une des techniques employées a été empruntée à la Duchesse de Bruxelles pour le passage des fils d'un élément à l'autre.

     Une bonne semaine de travail et voilà un joli cadre qui a fait vraiment plaisir.

Un Fuseau

Mon premier Fuseau.

Difficulté *****

 

     Voici une pièce de "débutant".

     Après avoir assimilé quelques connaissances de base pour le tissage de la dentelle au fuseau, je parle ici de quelques heures de travail, vous ètes capable de réaliser cette pièce qui regroupe les trois points de base qui componsent la dentelle au fuseau.

     Mais pour moi, la réalisation de cette pièce et de son graphe (patron de travail), j'ai tenté ... et réussi ... de comprendre le cheminement des fils d'une paire de fuseaux lors du tissage de la demi passée (le tissage du fuseau lui-même). Il est d'ailleur aisé de suivre le parcours des fils de couleur dans le fuseau.

     Mais à quel constat suis-je arrivé ?

     Lors du tissage de la demi passée, un des deux fils traverse toute la dentelle horizontalement, d'un bord à l'autre alors que le second fil descend, en diagonale, en traversant également toute la dentelle d'un bord à l'autre, mais dans la direction opposée au premier fil et de plus, ce fil en diagonale utilise autant de lignes pour traverser entièrement la dentelle qu'il u a de paires de fuseaux de chaîne (paires pendantes) à traverser ... qui a dit que la dentelle c'est compliqué ?

18/09/2006

Le "petit" Grand-Duc

Un "petit" Grand-Duc.

Difficulté *****

     Cette dentelle est assez particulière par le fait qu'elle est tissée en fil noir mais également en un seul mouvement.

     Commencée par une patte, la dentelle est tissée sans arrêt ni reprises jusqu'à l'extrémité de l'autre patte. Le nombre de paires est conservé tout au long du travail. Que ce soit pour réalise les flancs du grand-duc ou sa tête, il y a exactement le même nombre de fils employés. Les flancs sont tissés en "point à la Vierge" qui est exécuté en demi passées (points ouverts) dont le graphisme suit les courbes du dessin et la taille des points varie en fonction de leur position dans le tracé.

     La partie centrale, le plastron est ajouté en toute fin du travail. Il est réalisé avec une variante du point à la Rose.

     Les yeux et le bec ont également été ajoutés en fin de travail.

     Cette dentelle d'une vingtaine de centimètres de haut a nécessité une trentaine d'heures de travail et elle est placée sur un miroir pour faire ressortir le tissage en fils noirs.

 

La Colombe Sacrée

La Colombe sacrée.

Difficulté *****

 

     Voici encore une dentelle qui m'a été commandée pour une naissance. Pour réaliser le graphe (le patron de tissage de cette pièce), je me suis inspiré de Horta et des décors typiquements Art Nouveau.

     Il y a peu de difficultés importantes dans ce travail qui a nécessité une soixantaine d'heures de travail pour son tissage. La simplification et la stylisation du graphisme sont typiques du style de Horta et leur transposition en dentelle n'a pas posé de grande difficulté. En général, le style Art Nouveau se prète particulièrement bien à la dentelle et mon épouse et moi-même aimons bien ce genre de graphisme.

Écrit par Atelier MGD. dans 02 - Nos dentelles | Commentaires (0) | Tags : beb, colombe, horta, art nouveau, oiseau, main, naissance |  Facebook |

Une Cigogne

La Cigogne.

Difficulté ***** 

     Cette jolie dentelle d'une quinzaine de centimètres de haut m'a été commandée pour une naissance.

     Nécessitant très peu de fuseaux pour son tissage, elle est réalisée d'un seul tenant sans ajout ni retrait de paires. Tout au plus, certaines paires sont "mises en attente" ou "déviées momentannément" dans une autre direction avant de rejoindre le rang.
 
     Cette technique de tissage m'a été instruite par une dentellière tchèque qui organisait un stage à Bruxelles.
 
     Une quarantaine d'heures est nécessaire à sa réalisation et si son tissage ne présente pas de grande difficulté, la réalisation du patron de tissage (le graphe) a demandé une attention toute particulière car son approche est totalement différente des dentelles classiques.

Écrit par Atelier MGD. dans 02 - Nos dentelles | Commentaires (0) | Tags : cigogne, tcheque, naissance, bebe, oiseau |  Facebook |